Castellano | Français

L’e-Arabic et son impact sur la culture


Il existe une nouvelle variété d’arabe, l’e-Arabic, qui n’est plus un phénomène marginal, mais fait maintenant partie de la littérature arabe dominante.

Plusieurs débats ont surgi, pendant et après les révolutions, au sujet de l’influence des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter sur le Printemps arabe de la Tunisie, de l’Égypte et des autres pays. On a aussi discuté sur la convenance de les désigner Révolutions du Jasmin, Printemps arabe ou d’une quelconque autre manière. Cependant, en ce qui concerne cette recherche, débutée trois ans avant ces révolutions, aucun de ces débats ne peut nier qu’un changement dans la langue arabe est en train d’avoir lieu, aussi bien dans sa variété standard que dialectale, et que ce phénomène naturel s’inscrit dans le « contact entre langues et changement linguistique » (Aitchison, 2001 :3). Tel que le constatait le philosophe et linguiste allemand Wilhem von Humboldt en 1836, « Il ne peut jamais y avoir un moment de véritable quiétude dans le langage, de même que dans l’incessante pensée des hommes. Par nature, il se trouve dans un processus de développement continuel ». De la même façon, Ferdinand de Saussure (cité dans Aitchison, 2001), observait que « Le temps change toute chose : il n’y a aucune raison pour que la langue échappe à cette loi universelle »...



 Descargar PDF